Accueil

Nombreux sont ceux qui souhaitent aujourd’hui diversifier leurs activités pour percevoir des revenus supplémentaires sur le long terme. Si certains choisissent les comptes-titres ou le PEA, d’autres choisissent le secteur immobilier pour faire fructifier leurs épargnes. Ainsi, pour atténuer les risques liés à l’investissement immobilier, il est désormais possible d’investir dans le domaine de l’immobilier grâce à la SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier. Qu’est-ce qu’une SCPI ? Comment ça marche ? Réponses.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier appartenant à la catégorie des OPC (Organismes de Placements Collectifs) et au capital social de 760.000€. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une société qui investit dans des projets immobiliers locatifs par le biais de fond collectés auprès d’investisseurs particuliers. Ces particuliers deviennent alors propriétaires d’une part des biens immobiliers acquis et ce, au prorata de leur investissement. Ces particuliers qui deviennent dont actionnaires perçoivent alors des dividendes en fonction de leur investissement.

Comment fonctionne une SCPI ?

De prime abord, une SCPI peut être à capital fixe (l’acquisition de parts se fait uniquement lors de l’émission de capital ou d’une augmentation de capital) ou à capital variable (l’acquisition ou la cession de parts peut se faire à tout moment). Ensuite, comme cité un peu plus haut, la SCPI s’occupe tout d’abord de collecter des fonds pour ensuite les investir dans un projet immobilier locatif. Cette location prend généralement la forme d’un bail commercial. Les particuliers investisseurs investissent suivant quatre moyens : le crédit (prêt immobilier), l’investissement comptant, l’assurance-vie ou le démembrement.

Une fois leur part investie, ils deviendront copropriétaire du patrimoine immobilier  et percevront des dividendes sur les loyers perçus.

Ces dividendes sont généralement perçus chaque trimestre et constituent alors la part que chaque investisseur détient dans le ou les biens immobiliers acquis par la société. Le rendement moyen d’un investissement en SCPI est d’ailleurs de 4 à 6% par an et les revenus découlant de l’investissement en SCPI sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux divers prélèvements sociaux.

Néanmoins, l’investissement en pierre-papier comme celui qu’on effectue par le biais des SCPI est rentable sur le long terme vu que les actions ne sont pas soumises aux aléas de la Bourse. Par ailleurs, les particuliers investissant dans ces sociétés ne s’occupent nullement de la gestion administrative, comptable ou locative des biens immobiliers mis en location. De plus, comme une SCPI possède de nombreux biens immobiliers, les risques de dévalorisation de la part sont atténués et les risques locatifs sont dilués.

Enfin, le bon fonctionnement d’une SCPI est assuré par la tenue annuelle d’une Assemblée Générale, par l’évaluation annuelle de la valeur de son patrimoine immobilier par un expert indépendant et par le contrôle strict de ses activités par un conseil de surveillance (pour la gestion) ainsi que par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Les différents types de SCPI en 2021 ?

On distingue principalement trois types de SCPI en fonction de la nature du parc immobilier détenu par la société :

-Les sociétés de rendement ou SCPI classiques : ces sociétés investissent dans l’immobilier d’entreprise à visée locative. Parmi les biens concernés se trouvent les bureaux, les entrepôts, les locaux d’activités, les commerces et bien d’autres encore. Les locataires sont alors des entreprises (EDF, RATP, grands groupes de distribution, etc.) De par le rendement élevé de ces investissements, les dividendes sont distribués de manière régulière et stable.

-Les SCPI Fiscales : ici, les SCPI ont pour objectif d’alléger les impôts des investisseurs en investissant uniquement dans des biens immobiliers répondant aux critères des différentes lois de défiscalisation (loi PINEL, MALRAUX, etc.). Les investisseurs bénéficient ainsi d’allègements fiscaux tout en se constituant un capital et des revenus fonciers stables.

-Les SCPI de plus-value : ces SCPI dite de revalorisation visent à revaloriser des biens immobiliers vétustes (appartements haussmanniens, biens immobiliers de luxe, etc.) afin de les louer à des ambassades, à des multinationales ou à des personnes physiques fortunées. Ici, les dividendes ne sont pas réguliers mais prennent la forme de coupons annuels.

Commencer à investir en 2021 dans une SCPI

Si vous avez des fonds que vous souhaitez investir dans un secteur porteur, celui de l’immobilier locatif représente un fort potentiel. Afin de vous épargner la gestion administrative et locative, il vous est conseillé d’opter pour une SCPI.

Ainsi, pour commencer à investir dans une SCPI en 2020, il est conseillé de faire une comparaison des rendements et des activités des meilleurs SCPI du moment. Il est également conseillé de faire une analyse de sa situation financière (besoins de revenus, capacité d’endettement, etc.) pour ensuite la comparer avec ses projets d’investissement.

En résumé

Une SCPI est une société qui permet d’investir un des biens immobiliers mis en location sans pour autant en assurer la gestion administrative ou locative. Les loyers perçus sont divisés entre les actionnaires au prorata de leurs investissements respectifs.

En tant qu’actionnaires, ils se constituent ainsi une épargne au travers de leur investissement immobilier et ce, avec des perspectives de rendement annuelles plutôt attrayantes (près de 4.6% par an en moyenne en 2016). Il existe trois principaux types de SCPI : la SCPI de rendement, la SCPI de plus-value et la SCPI fiscale. Leurs différences résident  dans le type de biens immobiliers acquis et dans les dividendes (montant, fréquence, etc.).